L’ Herbier, un médium ancien toujours d’actualité  

Intervenant : Denis LAMY, ancien ingénieur de recherche au CNRS, historien de la botanique.

Cours

ENCADRE : L'herbier, résultat de la collecte, est une pratique qui doit accompagner tout botaniste. Depuis près de cinq siècles, sa constitution, le contenu des notes associées à la plante séchée et son utilisation ont évolué pour répondre au progrès du savoir botanique. Toujours réobservable, la plante mise en herbier demeure le médium le plus sûr pour prouver l'exactitude d'une description, d’une détermination, ou encore sa présence à tel endroit. Les herbiers publics ou privés sont des supports de concepts, d'enseignement, ou de simples objets de plaisir.
Commentaire

Séances de 2h

21KEP217A

Occurrences de l'activité

L’ Herbier, un médium ancien toujours d’actualité Le 10 mars 2022 Epinay-sur-Orge

Séances

Sujet / Titre Date & heure / Lieu / Intervenant
L’herbier- de son invention à son utilisation Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent, militaire et botaniste du début XIXe siècle, considère son herbier à la fois comme un outil scientifique et comme un album souvenir de ses excursions. En cela il exprime les deux faces de l’utilité d’un herbier : objet permanent de la pratique du botaniste et plaisir de la collection comme outil de sociabilité.L’histoire et la définition du concept ‘herbier’, depuis les premiers « herbals » livres illustrés ou « hortus pictus », jusqu’à l’« hortus siccus »ou « hortus hyemale », contenant des plantes séchées accompagne la botanique dans son évolution. Si le contenu et l’ordre suivi peuvent variés d’un herbier à l’autre, résultat d’herborisations, ils se présentent comme des carnets de laboratoire dans lesquels sont notés le nom de la plante, les lieux et dates de récoltes, et parfois des dessins d’observations. Le 10 mars 2022 de 10:00 à 12:00 MORSANG-SUR-ORGE – Médiathèque Louis Aragon – Château de Morsang Intervenant : Denis LAMY
Botaniste voyageur/ botaniste de cabinet L’opposition botaniste voyageur / botaniste de cabinet est une opposition pratique mais en fait peu réaliste, dans la mesure où il est très rare de rencontrer un botaniste qui ne soit pas sorti de chez lui et un voyageur qui ne se soit pas posé un temps chez lui. Cela dit il est des grandes figures de voyageurs, Michel Adanson au Sénégal, Alexandre von Humboldt et Bonpland en Amérique du Sud, Auguste Prouvensal de Saint-Hilaire au Brésil, ou encore les élèves missionnaires de Carl Linné, sans oublier ceux qui ont accompagné les grandes expéditions d’exploration du globe surtout au cours du XVIIIe siècle. Tous ont alimenté les collections nationales ou particulières, de documents permettant de mieux connaître la diversité végétale. Cette diversité est mise en évidence dans les systèmes de classification proposées par les botanistes de cabinet comme peuvent l’être Carl Linné, J.P. Tournefort, Albrecht von Haller, ou encore Antoine-Laurent de Jussieu. La diffusion de cette connaissance passe par les nombreux réseaux d’échanges de plantes comme ceux tenus par Benjamin Delessert, S.R. Lenormand, ou encore J.B. Mougeot.Plus qu’opposition, il y a complémentarité entre les deux attitudes face à l’étude de la botanique. Le 24 mars 2022 de 10:00 à 12:00 MORSANG-SUR-ORGE – Médiathèque Louis Aragon – Château de Morsang Intervenant : Denis LAMY
L’herbier du Muséum (XVIIIème- XIXème siècle) Cette première partie sur l’histoire de l’herbier du Muséum abordera plus particulièrement la façon dont cette grande collection s’est constituée depuis la création du Jardin du Roy jusqu’à la mise en place d’un herbier dit « national ». Nous évoquerons les différents lieux de « stockage » des herbiers arrivant au Muséum, leur mode de classement et les tris successifs qui ont eu lieu, avec les conséquences pour l’intégrité des herbiers légués (ici le sort des herbiers de E. Drake del Castillo, E. Cosson).À ceci il nous faut ajouter les grands herbiers privés constitués au sein de l’Institution dont certains (Lemonnier, R.-L. Desfontaines) ont été légués ou vendus à des tiers.Bien que l’appellation de « nationale » soit retenue, l’absence d’une réelle politique d’acquisition peut questionner cet adjectif. Le 7 avril 2022 de 10:00 à 12:00 MORSANG-SUR-ORGE – Médiathèque Louis Aragon – Château de Morsang Intervenant : Denis LAMY
L’herbier du Muséum (XXIème siècle) Ce dernier cours, et deuxième partie autour de l’herbier du Muséum aborde la partie contemporaine de ce grand herbier : informatisation des collections, le grand chantier de rénovation achevé en 2013 (nouveau contenant (compactus), réorganisation des collections selon APG III entraînant le déplacement géographique de nombreuses familles etc.). Ce chantier est accompagné d’une numérisation des collections accessible en ligne et de la création d’une base de données scientifiques avec la participation de tous « herbonautes » .Cette remise à niveau des collections a mis en évidence l’importance de l’herbier dans la connaissance de la diversité végétale, dans son intérêt quant à la connaissance du passé (extraction d’ADN). Le 21 avril 2022 de 10:00 à 12:00 MORSANG-SUR-ORGE – Médiathèque Louis Aragon – Château de Morsang Intervenant : Denis LAMY