JavaScript Menu, DHTML Menu Powered By Milonic

Le Bagne au féminin
Intervenant : DONET-VINCENT Danielle
CEP335A


Poursuivant la politique pénale du Second Empire, la Troisième République a envoyé plus de 100 000 hommes dans nos bagnes de Guyane et de Nouvelle-Calédonie et également des femmes dans le but de les unir à des condamnés. L'objectif était de peupler nos colonies et de les mettre en valeur. Aux condamnées de droit commun se sont ajoutées des épouses libres de bagnards et des condamnées politiques. Ces dernières étaient doublement punies : en raison de leurs crimes et en raison de leur sexe.